Comment les vignerons choisissent-ils les cépages

Cela peut-être une question économique. Un raison trop sujet aux maladies ou d’un rendement faible à peu de chance de prospérer, même si il est capable de produire un vin de qualité. La bonne adaptation de la vigne au terroir est également un critère très important.

L’influence des marchés :

La prise en compte du marché à toujours joué un rôle essentiel. Ainsi en période de sous production, on privilégia des cépages et des hybrides à gros rendements, résistants et capables de satisfaire la demande, au détriment parfois de la qualité.

L’influence des modes :

Les modes concourent largement à la promotion de certains cépages. La renommée des vins français a rendu extrêmement populaire dans le monde quelques-uns de leurs cépages phares : comme le chardonnay, le merlot, le cabernet sauvignon, le sauvignon blanc ou encore le syrah qui ont ainsi colonisé la plupart des vignobles de la planète.
Aujourd’hui les cépages moins connus ou en voie d’extinction sont remis à l’honneur dans un souci de diversité ou d’originalité.

L’influence de la réglementation :

Dans certains pays, en Europe des règlementations encadrent la production de vin. Les décrets propres à chaque appellation – AOC en France, dénomination de Origen (DO) en Espagne – dressent la liste des cépages autorisés. Cette réglementation ne touche pas, ou que très peu les vignobles du nouveau monde.

choix cepages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *